PEINTURE À LA CHAUX

Des murs artisanaux, traditionnels, qui respirent

Avec la peinture à la chaux, deux murs ne sont jamais identiques : la spécificité avec laquelle la main du maître applique, colore et finit la chaux détermine à tous égards le résultat final unique. Son artisanat crée une authenticité qui vit avec le bâtiment.

  • Qualité de premier ordre

  • Haute action régulatrice d’humidité

  • Mate, minérale et locale, donc écologique et durable

  • Pour l’intérieur et l’extérieur

Profitez avec tous vos sens de votre chez vous : des murs doux comme la soie, avec des formes naturelles et des couleurs chaudes.

La peinture à la chaux vit avec le bâtiment pour lequel elle est utilisée. Elle présente les traces de l’usage et résiste au temps qui passe. Ainsi, la peinture à la chaux offre aux nouveaux murs une authenticité impossible à obtenir avec d’autres techniques de décoration. Une authenticité qui vit au fil du temps et qui, de par sa sensualité et sa chaleur, forme un cocon où l’on se sent bien. Une ambiance supplémentaire s’ajoute encore par les nuances de couleurs qui changent selon la lumière.

La chaux était utilisée comme peinture il y a déjà des centaines d’années, notamment pour ses propriétés antifongiques. On utilise aussi souvent la peinture à la chaux pour les bâtiments classés, puisque celle-ci ne forme pas de film fermé et que le mur peut ainsi continuer sans problème à respirer et à bouger avec le nâtiment. Elle offre l’avantage supplémentaire que les petites irrégularités sont gommées au lieu d’être accentuées. Enfin, le caractère traditionnel et l’apparence de la peinture à la chaux s’adaptent à merveille à ce genre d’architecture.

La composition naturelle de la peinture à la chaux se concrétise aussi dans son aspect naturel : Elle est littéralement « mate » et se présente en couleurs à la fois harmonieuses et puissantes. La main du peintre donne naissance à une création esthétique, puisque c’est sa façon spécifique de poser, finir et colorer qui garantissent les effets uniques. Et malgré cette approche sophistiquée, la peinture à la chaux apporte un plus de nature à l’intérieur, et il en résulte un endroit exquis où déstresser.

Composition

La peinture à la chaux de Stoopen & Meeûs se compose de chaux et de pigments minéraux extraits localement. La chaux provient de sources naturelles qui se reconstituent par dépôt. Notre peinture à la chaux est en outre exempte de matières organiques volatiles et constitie dès lors une des peintures les plus écologiques du marché.

En raison de sa perméabilité à la vapeur et de ses propriétés respirantes, la peinture à la chaux est toutefois sensible à la pollution et à l’intrusion de l »humidité. Le KalkStucco poli y est moins sensible et sera de préférence protégé par un vernis mat et hydrique, surtout s’il est utilisé dans des endroits sensibles à la pollution.

Si les irrégularités sont bouchées dans la première couche et que le tout est poli après la prise, on pourra obtenir un aspect tavelé sans trop d’efforts.

Surfaces

Comme pour toutes les peintures minérales respirantes, la force d’absorption de la surface détermine l’intensité de la couleur et, selon cette force d’absorption, la peinture à la chaux aura une couleur plus ou moins intense à certains endroits.

Sur les murs intérieurs, la peinture à la chaux peut être peinte ou posée en crépi sur toutes les surfaces minérales, mais également sur les anciennes couches de peinture, le bois, les panneaux MDF, le métal, etc., à condition que la surface soit suffisamment stable.

Pour les murs exérieurs, toutes les surfaces absorbantes peuvent convenir.

Couleurs

L’apparence finale d’un mur peint à la peinture à la chaux est déterminée par les couches successives. Si chaque couche est appliquée de manière très égale, le résultat sera également égal en couleur et en structure.

L’intensité et les nuances de couleurs dépendent fortement de la surface et de la finition. Ainsi, la couleur sera plus foncée si elle est brossée de manière plus intensive. Ceci veille également aux nuances de couleurs typiques de la peinture à la chaux minérale. En polissant, nous obtenons encore un aspect de stuc de brillance optimale. Qu’elle soit ou non polie, la peinture à la chaux permet d’arriver à différents effets au fur et à mesure de son application sous forme de peinture ou de crépi, de l’aspect tavelé au plâtre brillant italien.

C’est pourquoi le nuancier de couleurs est toujours indicatif.

Nuancier de couleurs indicatif

Exclusieve Dragon Pigmenten
Exclusieve Dragon Pigmenten

Pour le professionnel

  • Fiche Technique UniWallPrimer

    UniWallPrimer est le primer par excellence avant l’emploi de notre Peinture à la Chaux et de notre Peinture Argile. C’est un primer universel à séchage rapide, exempt de solvants, pour supports absorbants etnon absorbants, indiqué pour une finition avec des produits alcalins. Vous pouvez l’employer
    sur des matériaux minéraux, du ciment de et du plafonnage de plâtre, du béton cellulaire, du
    béton, de la pierre silicatée, du bois, du MDF,… Il est déconseillé seulement sur les matériaux synthétiques.

FAQ

La peinture à la chaux doit être protégée pendant au moins 72 heures contre l’humidité, jusqu’à son séchage complet.

En effet, la pluie endommagera la peinture à la chaux fraîche ; des taches blanches y apparaîtront et la peinture se détériorera. Pour remédier à cela, il faudra appliquer une nouvelle couche de peinture à la chaux.

Une humidité qui est stationnaire depuis longtemps peut occasionner un voile blanc (efflorescences). La pluie aura pour effet de dissoudre ce voile blanc et de le faire disparaître.

Une nouvelle maçonnerie représente souvent un risque d’efflorescences. Les efflorescences sont formées par les sels de la pierre ou du type de mortier qui peuvent être amenés à la surface à la suite de l’humidité. Ces sels passent au travers de la peinture à la chaux (respirante et perméable) avec l’humidité et forment un voile blanc après évaporation de l’eau.

Vous évitez la formation de blocs :

  • en peignant en formes imprévisibles
  • les façades bien humidifées se brossent mieux
  • la deuxième couche diluée se brosse mieux (peinture plus rapide = moins de formation de blocs).

La peinture à la chaux durcit à l’air. Une fois mélangée à l’eau, la peinture à la chaux peut être encore utilisée pendant plusieurs mois si elle est conservée dans un récipient correctement fermé.

Le temps de séchage dépend de différents facteurs, comme les conditions climatiques, l’épaisseur de la couche et la surface, et varie d’une demi-heure à 6 heures. En cas de brouillard ou de pluie, le séchage du mur peut parfois prendre plusieurs jours.

Si la couleur de la peinture à la chaux est plus claire, la peinture est sèche mais n’a pas encore durci. En effet, la peinture à la chaux durcit à l’air : par la carbonatation avec le CO2 dans l’air, la peinture à la chaux va se pétrifier. C’est un processus qui peut durer de 1 à 3 mois.

Appliquer la peinture à la chaux en plein soleil ou sur des surfaces chaudes ou sèches aura pour conséquence que la peinture brûlera et sera moins adhérente.

La consommation dépend de

  • la surface
  • du degré d’humidité de la surface
  • la dilution de la chaux
  • la technique de peinture.

Pour un devis, nous recommandons

  • pour l’intérieur, sur finition en plâtre lisse : 1 à 2 kg par couche brossée par 10 m²
  • pour l’extérieur, sur les façades : 2 kg par couche par 10 m², à moins qu’il ne soit nécessaire d’apporter une structure brossée ou que des joints plus profonds n’entravent le bon brossage.

Il est bon de mesurer la consommation au commencement des travaux (après environ 10 m²) et éventuellement de diluer davantage la chaux pour adapter la consommation.

Retirez du seau le sac de 8 kg de peinture à la chaux.
Remplissez le seau avec au moins 8 litres d’eau, jusqu’à la ligne de mesure blanche.
Ajoutez à l’eau 1 à 3 pots de pigments (400 g) et mélangez mécaniquement.

Pour obtenir un mélange bien homogène, n’ajoutez d’abord que 2/3 de poudre de peinture à la chaux dans le seau (laissez la poudre prendre un instant) et mélangez de façon homogène à grande vitesse.

N’ajoutez le reste de la poudre de peinture à la chaux que par la suite et mélangez encore de manière homogène.

Ajoutez éventuellement encore de l’eau jusqu’à ce que la peinture ait la consistance souhaitée, selon la surface et la technique utilisée.

FAQ

Le KalkStucco peut être poli à l’aide d’une truelle en inox après sa prise (1 à 2 heures).

Il est recommandé d’effectuer ceci en étapes successives pendant le processus de séchage en fonction du résultat souhaité. Il ne faut jamais polir trop fort sur un KalkStucco dont la prise n’est pas suffisante si on veut éviter le risque de détachement.

Pour polir, il existe les possibilités suivantes :

  • Peinture à la chaux – Brossée et polie :
    Appliquer 2 couches de peinture à la chaux à l’aide d’une brosse à panneau.
    Après un séchage suffisant, la peinture à la chaux peut être polie au moyen d’une truelle en inox.
    Les parties superficielles brilleront et deviendront plus foncées, les parties sous-jacentes resteront mates et de couleur plus claire. La structure brossée sera mise en évidence.
  • KalkStucco – Couleur uniforme, polissage lisse (aspect tavelé) :
    appliquer 2 couches au moyen de la truelle en inox, lisser à chaque fois après la prise.
    Après la dernière couche, en étapes successives, polir toujours plus fort jusqu’à obtenir une surface entièrement lisse.
  • KalkStucco – Couleur nuancée, polissage lisse (aspect tavelé) :
    Appliquer 2 couches au moyen de la truelle en inox,
    Appliquer grossièrement la première couche et frotter délicatement après la prise (ne pas lisser).
    La deuxième couche n’a pour but que de boucher les irrégularités.
    Après cette dernière couche, en étapes successives, polir toujours plus fort jusqu’à obtenir une surface entièrement lisse.
  • KalkStucco – couleur nuancée, polissage grossier :
    Appliquer 2 couches à l’aide de la truelle en inox, appliquer toutes les couches de manière grossière et frotter délicatement après la prise (ne pas lisser).

Après la dernière couche, laisser prendre assez longtemps pour ensuite polir sans frotter de manière lisse.
Les parties superficielles brilleront et deviendront plus foncées, les parties sous-jacentes resteront mates et de couleur plus claire.

Toutes les techniques intermédiaires sont évidemment possibles.

Façades extérieures :

On ne peut pas repeindre sur de la peinture à la chaux, à moins d’y appliquer une nouvelle couche de peinture à la chaux. Une fine couche de peinture à la chaux suffit pour rafraîchir les couleurs et pour nourrir à nouveau l’ancienne couche de peinture à la chaux.

Selon la surface, il est possible d’éliminer la peinture à la chaux à l’aide d’un nettoyeur à haute pression professionnel.

Murs intérieurs :

On peut repeindre une couche de peinture à la chaux si une couche primaire résistante à l’alcali y a été appliquée au préalable.

Cela dépend très fort des conditions. Un environnement très poussiérieux, de l’eau de pluie qui dégouline sur la façade ou des plantes qui poussent à proximité auront pour conséquence que la façade se salira plus vite.

La peinture à la chaux est une peinture respirante, régulatrice d’humidité et absorbante comparable à une occupation minérale.

Après un certain temps (5 à 7 ans), ou plus longtemps s’il n’y aucune objection au look « toscan », la peinture à la chaux doit être rafraîchie par l’application d’une nouvelle couche de peinture à la chaux.

La peinture à la chaux garde plus longtemps son bel aspect si on y applique un produit imperméabilisant, mais on perd alors son apparence typique. Repeindre n’est alors possible que si le produit imperméabilisant a pratiquement disparu.

Façades extérieures :

  • Nettoyage de la surface à l’aide d’un nettoyeur à haute pression
  • Suppression de la mousse
  • Humidification avant la peinture (vérifier si la surface est suffisamment absorbante)
  • Ne pas appliquer de couche primaire ou d’imprégnation, puisque celle-ci réduira l’absorption.

Les façades qui ont été traitées dans le passé avec des produits d’imperméabilisation ne conviennent pas à l’application de la peinture à la chaux.

Murs intérieurs :

Les surfaces qui ne sont pas ou sont moins absorbantes peuvent être traitées au préalable au moyen d’une couche primaire sablée.

Façades extérieures > La surface doit être :

  • homogène
  • minérale
  • absorbante
  • exempte de poussière, de graisse et d’autre peinture (à l’exception de la chaux).

Les surfaces non homogènes peuvent présenter des nuances de couleur dues à une différence d’absorption.

Les façades qui ne sont pas suffisamment absorbantes (certaines briques tréfilées de faible porosité < 5 %), absorberont moins bien la peinture à la chaux, ce qui influencera défavorablement l’adhérence. Les pierres de faible porosité ne doivent pas ou doivent être moins humidifiées au préalable.

Murs intérieurs > la peinture à la chaux peut s’appliquer sur de nombreuses surfaces :

  • les surfaces absorbantes comme la maçonnerie, le plâtre, le béton …
  • les surfaces non absorbantes : ancienne peinture, bois, panneaux MDF, métal …

Il est parfois recommandé d’appliquer préalablement une couche primaire sablée.

La couleur de la peinture à la chaux est déterminée par :

  • L’absorption de la surface
    Les surfaces fortement absorbantes seront plus foncées. Cela assure également des nuances de couleurs typiques de la peinture à la chaux minérale. C’est pourquoi le nuancier de couleurs est toujours indicatif
  • L’intensité du mélange
    Un mélange plus intense donne des couleurs plus foncées
  • Un long brossage
    Le brossage veille aussi à obtenir des couleurs plus foncées et à davantage de nuances de couleurs.

Si les surfaces de l’intérieur ne sont pas homogènes, il conviendra d’appliquer d’abord une couche primaire hydrique qui résiste à l’alcali pour rendre l’absorption uniforme.

Il est recommandé de placer un échantillon sur la surface à peindre et d’attirer l’attention de votre client sur le fait que les nuances de couleurs sont propres à une peinture minérale à la chaux.

En plus de la création de taches et de nuances de couleurs à la suite de la technique de brossage, on peut également jouer avec les pigments :

  • Nuances de couleurs par la technique de brossage :
    Plus le brossage est intensif, plus la couleur sera foncée. Une peinture à la chaux brossée présentera donc toujours des nuances de couleurs
  • Mélange insuffisant des pigments :
    Une peinture à la chaux qui n’est pas complètement mélangée présentera une apparence plus « enflammée » au brossage
  • Mélange de plusieurs couleurs :
    Il faut d’abord mélanger une couleur de base et y appliquer des traits de brosse d’une autre couleur selon la technique humide-sur-humide. Brossez ensuite délicatement à l’aide de la première brosse.

La peinture à la chaux de Stoopen & Meeûs convient pour une application à l’extérieur comme peinture de façade, à condition que cette surface soit minérale et qu’elle ne soit pas peinte. Outre son caractère écologique et son aspect traditionnelle, elle comporte aussi des inconvénients :

  • La peinture à la chaux est une peinture qui absorbe l’humidité et qui se salit plus rapidement qu’une autre peinture.
  • Au fil du temps et au contact de l’air extérieur, la peinture à la chaux devient un peu poudreuse ;
  • La peinture à la chaux ne peut être repeinte qu’avec de la peinture à la chaux.

Réalisations de peinture à la chaux